• MAIRIE - Information COVID 19

    COVID-19 : Interdictions d’accès à certains lieux publics dans le département de l’Yonne

    COVID-19 : MAINTIEN DE RESTRICTIONS DE DÉPLACEMENTS DANS LE DÉPARTEMENT DE L’YONNE

    Par arrêté préfectoral N°PREF-CAB-2020-0297 du 16 avril 2020, le préfet de l’Yonne, a pris des mesures de maintien d’interdiction de certains lieux du département.

    Les conditions météorologiques printanières sont en effet favorables aux déplacements de loisirs, notamment dans les lieux propices aux rassemblements.

    Aussi, afin d’empêcher tout rassemblement à l’occasion des déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes et aux besoins des animaux de compagnie, du 17 avril au 10 mai inclus, est interdit l’accès aux : plans d’eau, plages et berges aménagées ou non pour la baignade ou autres activités, chemins de halage des cours d’eau domaniaux et des canaux, ainsi qu’aux véloroutes les longeant, lacs, étangs, parcs, jardins publics et pistes cyclables, sur l’ensemble du territoire du département de l’Yonne.

    Ces mesures s’appliquent sur l’ensemble du territoire du département de l’Yonne, à tous les espaces cités ci-dessus, qu’ils soient publics ou privés mais ouverts à la circulation publique, pour les piétons, cyclistes, véhicules non-motorisés et véhicules récréatifs (moto cross, quads, etc …..).

    La rigueur liée au confinement et la vigilance face au risque sanitaire doivent absolument être maintenues, même si la tentation de sortir est grande en raison des conditions météorologiques favorables et des difficultés imposées par la durée du confinement pour bon nombre d’Icaunais.

    Il faut maintenir la vigilance afin que les efforts déployés jusqu’à aujourd’hui permettent un retour à la normale le plus rapidement possible.

    Le préfet de l’Yonne appelle donc une nouvelle fois, solennellement tous les icaunais à rester chez eux.

    Les forces de police et de gendarmerie veilleront au strict respect des mesures de restriction des déplacements.

    Toute infraction au présent arrêté est passible de sanctions selon les lois et règlements en vigueur, à savoir une amende de 135 € (contravention de 4ᵉ classe).